édito À vos agendas! La résistance : c est maintenant! SOMMAIRE [ AVRIL - MAI - JUIN 2013 ]

1 La lettre NUMÉRO 95 ASSOCIATION POUR LA DÉFENSE DE LA VIE FONDÉE EN 1982 PAR MICHEL RAOULT ( ) [ AVRIL - MAI - JUIN 2013 ] Tout...

Author:  Sarah Lafontaine

0 downloads 0 Views 2MB Size

La lettre AS

NUMÉRO

95

N S E D E L A V I E F O N D É E E N 1 9 8 2 PA R M I C H E L R A O U L R LA DÉFE T (1943 U O P N -2002) TIO SOCIA

[ AVRIL - MAI - JUIN 2013 ]

La résistance : c’est maintenant !

Toute l’équipe de Choisir la Vie vous souhaite de très bonnes vacances !

SOMMAIRE Interview de Gregor Puppink (CEDJ) Défense de l’embryon : la bataille continue JNV : à promouvoir Retour sur le colloque de l’Évangile de la Vie Revue de presse Sortie DVD Flash actualités Lien Facebook

02 03 05 06

La lettre est une publication de Choisir la Vie 6 square du Trocadéro - 75116 Paris Tél./Fax : 01 45 53 56 80 - E-mail : [email protected] Site Internet : www.choisirlavie.fr Prix au numéro : 2 euros Abonnement annuel : 8 euros (France et Dom-Tom) et 12 euros (Étranger) Commission paritaire : 1008 G 88447 N° ISSN : 1250-4807 Directrice de la publication : Cécile EDEL Conception, mise en page : © R. LAURENT Impression : Imprimerie Mollet - Rueil Malmaison Tirage : 2 150 exemplaires

édito

Un pas de plus est désormais franchi dans la tyrannie de la pensée unique… Ceux qui osent penser différemment sont aujourd’hui, molestés, gazés, arrêtés. Mais jusqu’où notre gouvernement ira-t-il pour nous faire taire ? Plus que jamais aujourd hui, nous sommes appelés à être des martyrs au nom de la Vérité, au nom des valeurs que nous défendons… et plus la force de répression sera forte en face de nous, et plus il nous sera demandé de ne rien lâcher, d’aller jusqu’au bout, jusqu’au sacrifice de notre propre vie. Face à ce déferlement de violences, violence psychologique, violence physique, nous nous sentons parfois forcément impuissants, dépassés, voire désespérés... Nous voulons nous engager pour défendre nos valeurs, défendre la Vie mais, nous nous demandons aussi comment agir, comment faire exactement pour enrayer cette machine infernale qu’est la culture de mort, et comment promouvoir cette véritable culture de vie qu’évoquait si bien le Pape Jean-Paul II, notamment dans son encyclique Evangelium Vitae. A différents moments de notre vie, chacun d’entre nous est inéluctablement amené à se poser cette question ; et ce, d’autant plus durant ces derniers mois tumultueux de notre histoire où tant de batailles sont à mener, tant de combats sont à gagner. Nous pouvons facilement nous décourager, les forces en face nous semblant si démesurées par rapport aux nôtres. Plus que jamais nous devons garder à l’esprit et faire notre le « N’ayez pas peur ! » du Pape Jean-Paul II. Non, n’ayons pas peur de garder l’espérance contre tout espoir, n’ayons pas peur d’affronter Goliath, de croire que la victoire est possible. N’ayons pas peur de nous engager aujourd’hui et pas demain. Par nos paroles, nos actes, nos propres vies, soyons des témoins, soyons créatifs, inventifs, ingénieux. Croyez-moi, l’intelligence humaine peut produire des fruits magnifiques au service de l’homme, et être source de vie. Ayons foi également en ce combat, et il nous sera donné une ardeur, une fougue, un courage insoupçonnés jusqu’alors. Mais restons conscients également que notre engagement nous demandera, quelle que soit la forme qu’il prendra, une adhésion totale, une cohérence parfaite entre nos paroles et nos actes, un renoncement à bien des choses, une exigence, certes, mais une exigence qui nous libère. Nous sommes tous appelés et devons être prêts à offrir notre propre vie pour suivre la Vérité qui doit devenir notre priorité . Comme tout appel, il nous sera demandé de nous donner, de nous donner entièrement avec tout notre cœur, toute notre volonté, tout notre être… Mais n’est ce pas cela même rentrer en résistance ? Résister n’est ce pas jour après jour, accomplir notre devoir, même dans de petites choses, être présents en tout et partout pour témoigner de ce que en quoi nous croyons, et être persuadés que la victoire dépendra de notre fidélité, notre persévérance, notre cohérence entre nos paroles et nos actes au quotidien ? Cécile EDEL Présidente de Choisir la Vie

À vos agendas ! Joint à cet envoi, l’initiative  européenne "Un de nous"

La lettre - N°95 [ Interview... ]

La bioéthique fait-elle aussi partie de votre travail ?

 La défense de la Vie au niveau européen Le 6 avril dernier, lors de l’assemblée générale de Choisir la Vie, est intervenu Gregor PUPPINCK, directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice. Celuici a pu nous expliquer le fonctionnement de ce centre et nous exposer le travail remarquable mené auprès des instances européennes pour enrayer l’avancée de la culture de mort. Qu’est-ce que le CEDJ ? Le Centre Européen pour le Droit et la Justice est une organisation non-gouvernementale internationale dédiée à la promotion et à la protection des droits de l’homme en Europe et dans le monde. Nous agissons dans les domaines juridiques, législatifs et culturels pour défendre en particulier la protection des libertés religieuses, de la vie et de la dignité de la personne humaine auprès de la Cour européenne des droits de l’homme et au moyen des autres mécanismes offerts par l’Organisation des Nations Unies, le Conseil de l’Europe, le Parlement européen et l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe. À titre d’exemple, en matière de respect de la vie, nous avons beaucoup contribué au débat sur l’euthanasie. Il semble que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) veuille progressivement élaborer un « droit d’un individu de décider de quelle manière et à quel moment sa vie doit prendre fin » (1) , comme cela ressort de plusieurs arrêts. À travers ces décisions la Cour a commencé à poser des jugements sur des questions sociologiques qui obligent les États membres de la Convention européenne à adopter un cadre juridique légal fixant les conditions d’exercice du droit au suicide assisté pour toute personne, indépendamment de son état de santé, ce qui est contraire à l’article 2 de la Convention et à de nombreux autres accords internationaux. Nous avons encouragé le gouvernement suisse à demander un renvoi de cette affaire devant la Grande Chambre de la Cour, pour essayer d’éviter à la fois les risques évidents de ce « droit », et le « forcing » fait aux États d’édicter des règles qui vont à l’encontre du consensus européen opposé au suicide assisté. Une autre grande partie de notre travail en matière de droit au respect de la vie se fait face aux jugements récents de la CEDH sur l’avortement, en particulier contre l’Irlande et la Pologne. Ces deux pays ont toujours été opposés à l’interruption volontaire de grossesse (l’Irlande l’a rejetée à trois reprises par référendum depuis 1983). Nous avons demandé au Conseil de l’Europe d’expliquer comment une Convention qui n’édicte pas

www.undenous.fr 2

un droit à l’avortement peut être utilisée pour contraindre des pays qui ne veulent pas garantir un tel « droit », de créer un système législatif «  cohérent », permettant un accès à l’avortement  (2). En Pologne la décision de la CEDH a abouti au transfert de la décision de procéder à un avortement du médecin au juge judiciaire. Nous avons aussi conseillé aux gouvernements irlandais et polonais de faire appel de ces décisions. En octobre 2010, après une campagne très longue, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a adopté une résolution sur « le droit à l’objection de conscience dans le cadre des soins médicaux légaux ». C’est une victoire importante pour nous car celle-ci protège de manière explicite la conscience des praticiens. Cette année, nous avons continué ce travail avec une nouvelle résolution de l’APCE : « Sauvegarder les droits de l’homme en relation avec la religion et la conviction, et protéger les communautés religieuses de la violence », et qui concerne les situations d’objection de conscience au mariage et à l’adoption pour des homosexuels. Notre travail s’axe aussi contre la tendance actuelle vers un droit à l’eugénisme, que la Cour a qualifié comme le « droit de mettre au monde un enfant qui ne soit pas affecté par la maladie dont ils [les parents] sont porteurs sains » (3) . En effet, dans une des affaires, une mère a revendiqué l’accès au diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) avant la naissance de son enfant trisomique, car, si elle avait su, elle aurait eu une IVG. Dans l’arrêt Costa et Pavan contre Italie, la Cour a jugé que l’Italie avait porté atteinte à l’article 8 de la Convention qui garantit le droit au respect de la vie privée et familiale en permettant le recours à l’IVG à un couple qui avait conçu un enfant atteint de la mucoviscidose mais prohibant l’utilisation de la procréation médicalement assistée (PMA) et le DPI. Nous avons mis l’accent sur ce que la Cour faisait en réalité : tout d’abord, elle rejette le concept de l’embryon conçu comme sujet de droit, faisant primer le droit des parents de le supprimer lorsqu’il est génétiquement déficient. Deuxièmement, de manière plus large, la Cour autorise l’utilisation des biotechnologies pour redéfinir les droits de l’homme, voire l’homme lui-même, afin d’« améliorer » la condition humaine. Elle promeut ainsi, entre autres, le droit à l’eugénisme et la discrimination pour des raisons de patrimoine génétique.

Oui, à travers la PMA, bien d’autres questions bioéthiques sont soulevées, comme la gestation pour autrui par exemple. Nous avons souligné les dangers de cette pratique en faisant une comparaison entre les pays de l’Union Européenne et les pays du monde qui l’autorisent, comme la Russie et l’Inde. Il y a des risques très graves pour les enfants, qui peuvent devenir des objets à vendre, créés pour satisfaire les désirs des adultes. D’ailleurs dans beaucoup d’instances, les mères, en particulier celles qui habitent en Asie ou en Europe de l’Est, ne reçoivent pas les soins nécessaires après la naissance, et sont souvent exploitées pour donner leurs bébés à des couples de pays de l’Ouest qui ne peuvent pas utiliser la gestation pour autrui dans leurs pays d’origines.

Qu’est-ce que l’initiative « Un de nous » ? L’initiative « Un de nous » est une action citoyenne auprès des institutions européennes afin qu’elles garantissent « la protection juridique de la dignité, du droit à la vie et à l’intégrité physique de tout être humain depuis sa conception ». Elle cible le programme cadre « Horizon 2020 » de l’Union Européenne, qui vise à préciser sa politique de recherche scientifique pour la période 20142020. Nous souhaitons « interdire et mettre fin au financement des activités qui impliquent la destruction d’embryons humains, en particulier dans les domaines de la recherche », et « interdire tout financement public européen de l’avortement, en particulier via la politique d’aide au développement et de santé publique » pour étendre la prohibition du financement des organismes soutenant ou s’impliquant dans des programmes d’avortements ou de stérilisations forcées (pratiqués notamment en Chine et en Inde), et continuer la protection européenne contre l’approvisionnement en cellules souches.

Qu’est-ce que les citoyens ordinaires peuvent faire ? Signer cette pétition ! En ce moment, ceux qui défendent la vie sont une minorité à l’échelle européenne, que ce soit dans les institutions nationales, les grands partis politiques ou même les médias. C’est pour nous, citoyens européens, l’occasion de prendre l’initiative de façon positive pour dénoncer de façon officielle le financement de l’UE de la destruction d’embryons humains et de l’avortement. Il suffit pour cela de signer la pétition, ce qui est un geste simple et rapide. Cela renforcera le mouvement déjà en place par lequel les citoyens européens peuvent soutenir les députés et les gouvernements qui depuis des années se battent contre ce financement, et finalement demander à ceux qui sont favorables à ce financement de se justifier. (1) Haas contre la Suisse (n° 31322/07 du 20 janvier 2011) § 51. (2) R.R. v. Poland, no. 27617/04 § 200. (3) Costa et Pavan c. Italie, n° 54270/10, du 28 août 2012 § 65.

[ Action... ]  Défense de l’embryon : la bataille continue Alors que le contexte politique était loin d’être favorable et que la menace sur l’embryon était réelle, le 28 mars dernier s’est jouée dans l’Hémicycle une bataille tendue mais inédite qui non seulement a permis de gagner un sursis pour l’embryon mais également de redonner l’espérance à tous ceux qui se battent sans relâche, jour après jour, pour que la vie soit défendue dès son commencement. Pourtant, le 4 décembre, rien ne présageait une telle victoire, bien au contraire, la proposition de loi autorisant la recherche sur embryon avait été adoptée sans aucune opposition, sans aucun débat ! Les radicaux de gauche, appuyés par le gouvernement, comptaient bien ainsi expédier de la même manière le vote de ce texte en le plaçant dans le cadre d’une « niche parlementaire » le 28 mars, mais c’était sans compter sur 10 députés de l’opposition, courageux et déterminés, qui ont fait durer les débats afin que le texte ne puisse être adopté avant la fin de la journée.

Malgré tout, la menace est toujours présente puisque les radicaux de gauche ainsi que le gouvernement réaffirment que la levée de l’interdiction de l’expérimentation sur embryon sera remise très prochainement à l’ordre du jour (le 11 juillet) du calendrier parlementaire ! Choisir la Vie reste vigilante et continue donc de se mobiliser en appelant notamment chacun d’entre vous à envoyer une lettre à votre député (cf ci-contre, page 4). De même, Choisir la Vie, qui depuis l’origine soutient l’initiative européenne « Un de Nous » 

[ Retour sur... ]  Journée nationale pour la Vie : une journée à promouvoir ! Le 26 mai dernier avait lieu, comme chaque année, le jour de la fête des mères, la Journée nationale pour la Vie. interviewée dans Famille chrétienne, Patricia de Poncins, coordinatrice, a été interviewée sur RCF et dans L’Homme nouveau.

À cette occasion, des dizaines de milliers de tracts et autocollants ont été distribués auprès du grand public, des milliers d’affiches ont été mises dans les paroisses et chez les commerçants afin de sensibiliser le public à l’accueil de la vie et des quêtes ont été effectuées par les AFC au profit des maisons d’accueil pour femmes enceintes en difficulté dans de nombreuses villes. Plusieurs médias ont relayé l’information : en particulier, Cécile Edel, notre présidente, a été

Cette journée de célébration de la valeur et de la beauté de toute vie humaine, de la grandeur de la maternité et de l’accueil de l’enfant, proposée par Jean-Paul II dans L’Evangile de la Vie en 1995 et fixée par le Conseil Permanent des Evêques de France le jour de la fête des mères est malheureusement encore trop peu connue. Pourtant, à l’heure où la vie est revendiquée comme un droit, est désirée à tout prix, elle est aussi plus que jamais menacée et l’accueil de la vie, quand il n’est pas « programmé », qu’il ne fait pas l’objet d’un « projet parental », est vu comme une entrave à la liberté et même comme une erreur honteuse voire impardonnable. Ou alors, elle est fabriquée et instrumentalisée pour soidisant servir la recherche, alors que nous savons bien aujourd’hui que la recherche sur les cellules souches embryonnaires est une impasse.

3

lancée par le député européen italien Carlo Casini (qui a toujours apporté son soutien à la Marche pour la Vie de Paris), vous invite à signer et faire signer la pétition pour stopper le financement européen de la recherche sur l’embryon humain, actuellement en discussion pour la période 2014-2020. Pour cela, rendez-vous sur le site : www.undenous.fr ou renvoyez-nous la pétition du bulletin signée.

Cette Journée nationale pour la Vie est donc plus que jamais pertinente pour rappeler que la vie est un don, qu’elle est une chance et une espérance pour celle qui la porte mais aussi pour notre société, vieillissante et malade. Elle est aussi fragile et a besoin de protection de la part de notre gouvernement qui, loin de soutenir la famille, ne cesse de l’affaiblir et l’attaquer. Oui, à l’occasion de cette Journée pour la Vie, osons clamer haut et fort, à la suite de Mère Teresa : La vie est une chance, saisis-la. La vie est beauté, admire-la. La vie est béatitude, savoure-la. La vie est un rêve, fais-en une réalité. La vie est un défi, fais-lui face. La vie est un devoir, accomplis-le. La vie est un jeu, joue-le. La vie est précieuse, prends-en soin. La vie est une richesse, conserve-la. La vie est amour, jouis-en. La vie est mystère, perce-le. La vie est promesse, remplis-la. La vie est tristesse, surmonte-la. La vie est un hymne, chante-le. La vie est un combat, accepte-le. La vie est une tragédie, prends-la à bras le corps. La vie est une aventure, ose-la. La vie est un bonheur, mérite-le. La vie est la vie, défends-la.

Patricia DE PONCINS Coordinatrice de la JNV

 Modèle de lettre à recopier et à envoyer à votre député. Afin de pouvoir copier-coller le texte plus facilement, vous pouvez télécharger une version de cette lettre au format .pdf à partir du site : www.choisirlavie.org

4

[ Retour sur... ]

À commander ! (Attention, tirage limité !)

Le CD-ROM du colloque "L’homme, grandeur et vulnérabilité" qui s’est déroulé à L’Évangile de la Vie le 1er mai 2013, est disponible. Ce CD-ROM donne les enseignements du colloque en format MP3 et la vidéo du témoignage bouleversant de Rebecca Kiessling.  Cécile Edel entourée de Monseigneur Suaudeau et de Pascal Farouil

 "L’homme : grandeur et vulnérabilité" Tel était le thème du colloque organisé par la Famille Missionnaire-L’Évangile de la Vie en lien avec la Pastorale familiale du diocèse d’Avignon, le 1er mai dernier, à Bollène. Une journée pour se plonger dans l’enseignement prophétique de Benoit XVI, sur la personne humaine. "Quel avenir voulons-nous pour l’homme ?" demandait Benoit XVI. Demande qui attend une réponse forte, de l’intelligence, du cœur, et de nos mains par l’engagement concret en faveur de la vie et de la famille. Le chantier est immense. Traduire l’enseignement du Pape en des actes de charité inventive et audacieuse. Tel est le merveilleux défi qui attend l’Église, la société.

 Le Père Celeiro entouré de l’abbé Berger (curé de Bollène) et du Père Lelièvre

5

Cette interrogation incontournable, devant laquelle nous ne pouvons plus fuir, a été reprise par le Pape François, plusieurs fois, dont le 5 juin 2013. Le Pape quittera alors son discours préparé, pour mettre l’accent, fortement, en martelant : « La personne humaine est en danger : cela est certain, la personne humaine aujourd’hui est en danger ». « "Où est ton frère Abel ? (…) La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi !" (Gn 4, 9) (...) À la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l’autel de l’égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l’idéologie, du groupe, de l’individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans le cœur de ceux qui se recommandent à Elle, l’amour de Dieu qui brûle dans le sien. », lançait Benoit XVI à Fatima, dans son homélie du 13 mai 2010. Le Pape François posera la même question, lors de son homélie du 2 juin 2013 : « La guerre est folie. C’est le suicide de l’humanité. C’est un acte de foi en l’argent, qui pour les puissants de la terre sont plus importants que les personnes ». Parce que « derrière la guerre il y a toujours des péchés : il y a le péché de l’idolâtrie, le péché de l’exploitation des hommes, de leur sacrifice sur l’autel du pouvoir. Dans l’histoire aussi, nous avons vu que, très souvent, les problèmes locaux, les problèmes économiques, les crises écono-

miques, dans le monde entier, les grands de la terre veulent les résoudre avec une guerre. » Pour quelle raison ? « Parce que pour eux l’argent est plus important que les personnes ; et la guerre c’est cela : c’est un acte de foi en l’argent ; de foi dans les idoles, dans les idoles de la haine ; dans l’idole qui te conduit à tuer ton frère ; qui te conduit à tuer l’amour. » On peut dire que la guerre contre la vie et la famille, est folie. Qu’elle tue un frère, une sœur en humanité. Qu’elle tue l’amour. Tue les liens les uns avec les autres Alors, quelle réponse apporter ? Celle déjà ouverte par Jean-Paul II, puis Benoit XVI et par le Pape François : « Voilà l’urgence de l’écologie humaine ! » a ponctué le Pape François, le 5 juin 2013. Ouvrir la porte de l’écologie humaine, dès le moment où l’enfant s’annonce dans le sein maternel. Jusqu’au soir de la vie. Et à chaque étape de la vie. L’écologie humaine, c’est ne plus accepter que la lumière soit éteinte dans le coeur et dans l’intelligence d’une personne humaine. De chaque personne. Ne plus accepter que l’idéologie ambiante impose d’éteindre l’interrupteur général : la conscience. C’est allumer la lumière en posant des actes concrets, malgré, grâce et avec la grandeur, la fragilité, la vulnérabilité de chaque personne. En cela, les veilleurs annoncent l’Aurore. Bouleversante réalité ! Père Hubert LELIÈVRE

La lettre - N°95 [ Revue de presse... ] ■ Cécile Edel Article : Famille Chrétienne, 23 mai 2013 « À partir du moment où une société légalise le fait de tuer un enfant dans le ventre de sa mère, elle court à sa propre perte. Un jour, peut-être, dans cent ans, cette société s’effondrera d’ellemême. Nous, à la suite des grands résistants de la cause pro-vie, nous sommes là pour porter témoignage de la grandeur de la vie et garder la flamme allumée. »

■ Patricia de Poncins Interview sur RCF, édition du 21 mai 2013 « Il est important de fêter les mères car ce sont elles qui nous ont donné la vie. La maternité est liée au don, don de la vie mais aussi don de soi qui peut aller jusqu’à l’abnégation et on peut parfois l’oublier. Donc cette fête est l’occasion de leur dire : Merci ! »

■ Cécile Edel Article : L’homme nouveau, 13 avril 2013 « Nous sommes face à la machine effroyable de la culture de mort qui se déploie dans

ACTUALITÉS

tous les domaines : avortement, contraception, ingérence dans l’éducation sexuelle de nos enfants ! Il nous faut être présents sur tous les fronts !

Il est de notre devoir de nous mobiliser pour manifester publiquement notre opinion dans un esprit de résistance. Et résister, ce n’est pas autre chose que d’agir concrètement contre quelque chose d’inacceptable qui tente de s’imposer à nous, à nos familles, à l’humanité toute entière. »

■ Cécile Edel Intervention lors de la Veillée pour la Vie à Mandelieu (06), 16 juin 2013 « Nous sommes bien conscients que se battre pour une cause, cela nous demande aussi d’être extrêmement exigeants envers nous-mêmes, pour nos propres vies.

Lorsqu’il nous est demandé de porter témoignage de ce en quoi l’on croit , il nous est aussi demandé la plus grande clarté et rigueur morale pour être le plus ajusté à la parole de Dieu, à ce que le Seigneur nous demande, à notre vocation en quelque sorte. (…) Ainsi, si nous vivons en vérité ce en quoi nous croyons, alors nos vies, même si « non exceptionnelles », pourront avoir la force du témoignage. »

Le Pape encourage la Marche pour la Vie

Dimanche 12 mai, à la surprise générale, le Pape François a participé à la 3e Marche pour la Vie à Rome qui a réuni 40 000 participants : il a pris sa papamobile depuis le Palais apostolique pour saluer les marcheurs sur leur point de rassemblement.

[ À commander ] DVD du colloque international pour la Vie de Biarritz : un remarquable outil pédagogique ! Les enregistrements de la totalité des interventions prononcées dans le cadre du Colloque international pour la Vie qui s’est déroulé les 30 novembre et 1er décembre 2012 à Biarritz sont disponibles. L’Académie diocésaine pour la Vie a fait en effet réaliser un coffret de 5 DVD. Celle-ci a estimé que c’était sous la forme d’annales audiovisuelles que serait le mieux restituée l’expression orale et physique des 23 intervenants dont Cécile Edel, notre présidente qui est intervenue sur le thème "Marche pour la Vie : entre déception et espérance". Le regroupement dans 5 DVD clairement identifiés du verbatim de chacune des 5 tables rondes rend très aisé l’accès direct à chaque intervention ; en outre, cela facilite le visionnement de l’ensemble du Colloque et permet de le faire au rythme voulu. Au-delà de la possibilité donnée à ceux qui ont assisté au Colloque de voir et écouter à nouveau ces témoignages forts sur la Vie, ce coffret offre à ceux qui n’ont malheureusement pas pu être présents à Biarritz le moyen de bénéficier eux aussi de la richesse de ces deux journées. Par ailleurs, c’est un remarquable outil pédagogique qui est ainsi mis à la disposition de tous ceux qui animent des groupes de réflexion ou de formation spirituelle. La durée de chaque témoignage varie en général entre 20 et 30 mn ; c’est donc une excellente entrée en matière ou sensibilisation pour une séance de 1h30 ou 2h, à condition que l’animateur ait vu au préalable la séquence choisie en fonction du thème traité.

Rappelons que la Marche pour la Vie de Rome est née à la suite de celle de Paris organisée par le collectif « En Marche pour la Vie ! » qui, le 19 janvier 2014 organisera la 9e édition de celleci. Infos : www.enmarchepourlavie.fr

Retrouvez Choisir la Vie sur Facebook et suivez toutes nos actualités : www.facebook.com/choisirlavie.france 6

Vous pouvez acquérir le coffret au prix de 15 € (frais de port inclus) auprès de : - Choisir la Vie (chèque à l’ordre de Choisir la Vie) - L’Évéché de Bayonne (chèque à l’ordre de "Association diocésaine de Bayonne") : Secrétariat général de l’Evêché de Bayonne DVD Colloque pour la Vie - 16 place Mgr Vansteenberghe 64115 Bayonne Cedex

Recommend Documents
Agendas. Commandez vos agendas dès maintenant! IPL BUSINESS
Agendas. Commandez vos agendas dès maintenant! IPL BUSINESS

1 Agendas 2015 Commandez vos agendas 2015 dès maintenant! IPL BUSINESS Avenue du Japon 35 B-1420 Braine-l Alleud T F2 INDEX Semainiers de burea

Read more
Avril - Mai - Juin 2013
Avril - Mai - Juin 2013

1 SPÉCIAL Bessie BAUDIN N 29 Le magazine gratuit de NÉGATIF+ / Avril - Mai - Juin 20132 Le gratuit de la photo? Où trouver NOS PA

Read more
Avril - Mai - Juin 2013
Avril - Mai - Juin 2013

1 2 Alter ego Magazine d information trimestriel de l EPSM de l agglomération lilloise Numéro 10 / Avril - Mai - Juin 2013 Directeur de

Read more
A vos agendas... Sommaire NUMÉRO 396 JANVIER 2013
A vos agendas... Sommaire NUMÉRO 396 JANVIER 2013

1 NUMÉRO 396 JANVIER 2013 Ont collaboré à ce numéro de la revue «Le Scrabbleur» : Mise en page : Marie-Luc Nie

Read more
Sommaire. Mars - Avril - Mai Nouveautés web. Agenda Mars Avril Mai La version du site en langue anglaise est maintenant disponible!
Sommaire. Mars - Avril - Mai Nouveautés web. Agenda Mars Avril Mai La version du site en langue anglaise est maintenant disponible!

1 Nouveautés web Dans l optique de diversifier et pérenniser ses sources de financement, Sala Baï met en place un programme de sout

Read more
agenda Avril - mai - juin 2013
agenda Avril - mai - juin 2013

1 cenon au f il de l info // agenda Avril - mai - juin 2013 l agenda de tempo coupdecoeur de Tempo 8ème FORUM EMPLOI FORMATION «Parlons e

Read more
La Citoyenneté, c est maintenant!
La Citoyenneté, c est maintenant!

1 La saison touristique est ouverte Page 13 Gui-Home fête les 5 ans d Openado avec nous Page 11 Trimestriel N 73 - Avril ProvincedeLiegeTV Rejoi

Read more
Édito. Avril Mai Juin 2014 SOMMAIRE
Édito. Avril Mai Juin 2014 SOMMAIRE

1 Le bulletin d information de la délégation 35 40, rue Danton Rennes Édito Avril Mai Juin 2014 SOMMAIRE Page 1 : Edito, sommaire

Read more
Avril Mai Juin 2013 N 24
Avril Mai Juin 2013 N 24

1 Avril Mai Juin 2013 N 24 Sommaire: Le développement du tout petit : «Les dangers de la télé pour les bébés&

Read more
REVUE DE PRESSE Avril - Mai - Juin 2013
REVUE DE PRESSE Avril - Mai - Juin 2013

1 Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d internet REVUE DE PRESSE Avril - Mai - Juin 2013 Contacts presse CYMBIOZ OLFEO Laëtitia

Read more

Sign up to our newsletter for the latest news

© Copyright 2013 - 2019 DOKUMENONLINE.COM All rights reserved.