Profils épidémiologiques des patients Algériens traités par le protocole TPF. Samir benyahia, Salim ahnia, Fayçal chettibi, Djamal djennaoui

1 Profils épidémiologiques des patients Algériens traités par le protocole TPF Samir benyahia, Salim ahnia, Fayçal...

Author:  Marthe Benoît

0 downloads 28 Views 1MB Size

Profils épidémiologiques des patients Algériens traités par le protocole TPF Samir benyahia , Salim ahnia , Fayçal chettibi, Djamal djennaoui

INTRODUCTION  la préservation laryngée est un moyen thérapeutique

innovant s'adressant a une population soumise aux même facteurs de risque carcinologique que sont le tabac et l'alcool , notre étude épidémiologique a porté sur une population de 37 algériens qui ont bénéficier d'un protocole de préservation laryngée avec le protocole TPF durant la période 2012 - 2015

Répartition des patients en fonction des classes d’âge



La majorité de nos patients se situent entre 50 et 59 ans (40,6%) mais les âges extrêmes peuvent être retrouvés, le plus jeune de nos patients a 29 ans et le plus âgé a 73 ans.



L’Age moyen à la prise en charge était de 61,7 8,8 ans.



L’Age médian était de 61,65 ans.



L’Age varie de 39 à 73 ans.

Médiane des âges

Sexe ratio

Sur 37 patients étudiés, 33 étaient des hommes soit 89,2 %de la population, et 10,8% de femmes (4 femmes).

Situation matrimoniale

• 86.5% de nos patients étaient en situation familiale stable. • 13.5 de nos patients étaient en situation familiale instable sans toutefois être en rupture sociale.

Niveau d’instruction des patients

Plus de la moitié des patients ont un niveau moyen, seulement 19% avaient un niveau universitaire.

Souhait des patients vis-à-vis de l’attitude thérapeutique

Par le souhait des patients nous entendons la désirata quant à l’attitude thérapeutique voulue et désirée par le patient après l’explication de l’ensemble des armes thérapeutiques

dont le patient peut bénéficier (chirurgie radicale mutilante, préservation laryngée CTRTP, radiothérapie exclusive) il ressort que 59.5% des patients n’ont pas demandé d’explications contre 40% qui voulaient de plus amples d’explications, des assurances sur la réussite de l’attitude thérapeutique.

Répartition des patients en fonction de l’origine démographique

La majorité de nos patients proviennent de l’est du pays (38%) suivis du centre (32,5%) et de l’ouest (22%).

Répartition en fonction des ATCD médicaux Les co-morbidités notables recherchées étaient : Les antécédents laryngologiques : 2 patients étaient suivis pour laryngites chroniques dans un contexte d’intoxication tabagique ; les facteurs de risques cardiovasculaires : 1 cas de dyslipidémie ; 1 cas de DNID ; les antécédents cardio- vasculaires : 3 cas d’HTA stable ; Les antécédents pulmonaires : 1 cas d’asthme et pneumothorax ; Les antécédents hépato- gastroentérologiques : 3 cas d’UGD stables ; 13 cas n’avaient aucuns antécédents médicaux ; Les antécédents chirurgicaux : 15 patients n’ont jamais subi d’actes chirurgicaux ; Les autres ont subi des actes chirurgicaux viscéraux et/ou orthopédiques ; 15 patients n’avaient subi aucun geste chirurgical.

Répartition en fonction des ATCD chirurgicaux

Consommation tabagique

Plus de 6 patients sur 10 sont des fumeurs.

Tabagisme des patients

Consommation tabac (p/an)  Près de 59% des patients fumeurs avaient fumé entre 20-40 paquets/an  Il s’agit des principaux agents carcinogènes : la consommation tabagique est exprimée en

paquets –année (PA), soit 1 paquet de cigarettes par jour depuis 20 ans  Intoxication tabagique :  La majorité des patients atteints d’un carcinome-pharyngo-laryngés sont fumeurs soit

64,9 (plus  de 6 patients sur 10 étaient fumeurs).  35.1 % n’ont jamais fumé

 29% étaient toujours fumeurs au moment du diagnostic mais également 70.8% des

patients étaient sevrés au diagnostic

Consommation tabac (p/an)

Moyenne de consommation du tabac (p/an)

Le nombre moyen de paquets de cigarettes fumés est de 29.17 +/10.6 paquets.

Moyenne des paquets fumés

Le nombre de paquets fumés étaient de 2.42 paquets en moyenne.

Durée du tabagisme

La durée moyenne du tabagisme est de 22.9 +/- 8.1 ans.

Sevrage tabagique des patients

70.8% des patients sont sevrés au diagnostic soit 7 patients sur 10. 29,2% des patients étaient toujours fumeurs au diagnostic.

Délai du sevrage tabagique

Le délai moyen de sevrage est de 17 ans +/- 13.6

Délai du sevrage tabagique/classe



35,1 % n’ont jamais fumés.



29 % étaient toujours fumeurs au moment du diagnostic mais aussi 70,80 % des patients sevré au moment du diagnostic.



La majorité des patients soit 35,3 % avaient un délai de sevrage supérieur à 20 ans.



23% des patients, par contre avaient un délai de sevrage de – 5 ans.

Consommation alcool L’évaluation de la consommation alcoolique était particulièrement difficile à estimer puisque largement sous-estimée par le patient.

Fréquence de l’intoxication alcoolique

Plus de la moitié des patients étaient consommateurs d’alcool : 56.8%, contre 43.2% qui ont déclaré n’avoir jamais bu.

Sevrage alcoolique

Presque la totalité des patients ont arrêté l’alcool : 95.2% contre 01 seul patient irréductible qui avoue continuer à consommer de l’alcool au moment du diagnostic.

Durée moyenne sevrage alcoolique

Le délai moyen de sevrage alcool est de 18.35 +/- 10.3 ans

Délai moyen du sevrage alcoolique

Le délai de sevrage pour la majorité des patients soit 55% est au-delà de 20 ans.

Profil de l’intoxication mixte

12 patients soit 32.4% n’avaient aucune intoxication alcoolo-tabagique. 20

patients soit 54.1% déclaraient une intoxication mixte. Un seul patient avait une intoxication alcoolique isolée et 4 patients avaient une intoxication tabagique isolée.

Orientation des patients

Plus d’un patient sur 3 (1/3) a été adressé par un ORL. Autres (5) : Médecin généraliste ; Orthopédiste ; Chirurgien vasculaire ; Pédiatre.

Indice Karnosfsky (IK)

L’état général est l’appréciation globale de l’état général du malade donnée par des indices de performance permettant d’évaluer son niveau de dépendance. 86.5% des patients avaient un IK supérieur à 80.

Échelle OMS

97.3% des patients avaient un statut OMS > 1

Amaigrissement au moment du diagnostic

 La perte de poids avant le traitement montre que l’amaigrissement a été

évalué en phase préthérapeutique.  L’odynophagie, la dysphagie ou l’anorexie liée à la maladie

occasionnent un amaigrissement qu’il convient de quantifier, une

renutrition n’a pas été nécessaire d’entreprendre notre stratégie thérapeutique.  Près de 30% des patients avaient un amaigrissement assez important ≥

5 kg, 49% avaient un amaigrissement moyen < 5 kg

Amaigrissement au moment du diagnostic

Lieu de l’endoscopie  Analyse des lieux du 1er geste diagnostic, 54.1% des patients ont subi leur biopsie en

1ère intention au service ORL du CHU Mustapha (première main).  Il a été nécessaire de refaire une endoscopie avec geste de biopsie et d’évaluation

précise (cliniques et morphologiques) de la tumeur et de son extension, indispensables comme documents de base à l’évaluation ultérieure post-chimio-

radio-thérapie;  45% des patients ont fait leur 1ère endoscopie en dehors du CHU Mustapha, parmi

ceux-ci 27% l’endoscopie a été réalisée à titre privé et 18% dans les autres CHU. 

Structure privée CHU Mustapha : 10 patients ;



Autres CHU CHU Mustapha : 07 patients.

Lieu de l’endoscopie

Aspect macroscopique de la tumeur

Pour la majorité des patients, 54.1% un aspect de tumeur bourgeonnante a été mis en évidence à l’examen laryngoscopique indirecte et/ou naso-fibroscopie pharyngolaryngé. La localisation précide de la tumeur a été précisée de façon systématique par un examen pan-endoscopique des VADS, une biopsie à visée anatomopathologique et biologie moléculaire (HPV, adressé à l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), EGFR et P53

au service d’anatomopathologie du Centre Pierre et Marie Curie) a été réalisé durant l’endoscopie sous anesthésie générale.

Différenciation histologique

Chez plus de la moitié des patients, soit 54% ont un carcinome épidermoïde bien différencié

Résultats étude HPV

100% des biopsies analysées par PCR avaient un statut HPV négatif

Résultats du score EGF / classe

8.1% des biopsies analysées en IHC ont une absence de marquage, 32.4% ont une intensité très forte et surexprimaient l’EGFR. 59.4% ont une intensité modérée à faible

Résultats bruts de l’étude EGF

Résultats du score de la P53

40.5% des biopsies analysées en IHC avaient une intensité forte et donc la protéine P53 était surexprimée.

Dans 37.8% elle n’était pas du tout exprimée. Dans 21.7% l’intensité était faible à modérée.

Répartition des tumeurs selon classification TNM

• La grande majorité de nos patients étaient au stade III (62.2%), le stade IV (37.8%). • Les tumeurs classées T3 l’ont été par fixité cordale et atteinte de l’espace para-glottique; • Les tumeurs classées T4 présentaient une lyse minime du cartilage thyroïde ou cricoïde (actuellement T3);

Répartition des tumeurs selon classification AJCC

CONCLUSION Le profil épidémiologique de notre population inclut dans ce protocole est certes comparable a la population générale en matière de facteurs de risque carcinologique toutefois , nos patients sont soumis a une sélection rigoureuse sur le plan de l'état général , provenant de tt les régions du pays , ayant un souhait important de préserver la fonction laryngée sans faire perdre la chance de guérison , il est important dans ce type de protocole de sélectionner les patients valide en bon état générale qui puisse résister a un traitement très lourd

Recommend Documents
Histologies rares des néoplasies du larynx DR BENYAHIA DR NEZAR KEBAILI PR DJENNAOUI CHU MUSTAPHA BACHA
Histologies rares des néoplasies du larynx DR BENYAHIA DR NEZAR KEBAILI PR DJENNAOUI CHU MUSTAPHA BACHA

1 2 Histologies rares des néoplasies du larynx DR BENYAHIA DR NEZAR KEBAILI PR DJENNAOUI CHU MUSTAPHA BACHA3 Plan Introduction But Matér

Read more
DES TRAITS SUR LE SABLE
DES TRAITS SUR LE SABLE

1 N 53 septembre 2011 DES TRAITS SUR LE SABLE 1. Membres d'honneur Marie Balmary Gil Bernard François Duchet-Suchaux Jacques Juillard Claudette

Read more
DES TRAITS SUR LE SABLE
DES TRAITS SUR LE SABLE

1 DES TRAITS N u m é r o d é c e m b r e SUR LE SABLE Membres d'honneur Marie Balmary Gil Bernard François Duchet-Suchaux Denise

Read more
- Description des profils évalués par les tests -
- Description des profils évalués par les tests -

1 - Description des profils évalués par les tests - Cette liste de tests n est pas mise à jour aussi rapidement que celle sur le

Read more
Suivi des patients traités par
Suivi des patients traités par

1 Traitement des patients adultes atteints de cancer du rein avancé (RCC) après échec d un traitement antérieur par suniti

Read more
Réaliser par : *Ayoub KHABBAL. *Ayoub LHRAOUI. Encadrer par : Mlle Salim
Réaliser par : *Ayoub KHABBAL. *Ayoub LHRAOUI. Encadrer par : Mlle Salim

1 Réaliser par : *Ayoub KHABBAL *Ayoub LHRAOUI Encadrer par : Mlle Salim2 1ér Tache : Configuration IP 1. Configuration de la machine se

Read more
RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par
RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par

1 RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par ROACTEMRA (tocilizumab), 20 mg/ml solution à

Read more
RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par
RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par

1 RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par REMICADE (Infliximab) 100 mg, poudre pour solution

Read more
Notes de cours rédigées par : Samir KENOUCHE
Notes de cours rédigées par : Samir KENOUCHE

1 Notes de cours rédigées par : Samir KENOUCHE Un gerris marche sur l eau sans s enfoncer! Important : ces notes de cours sont exclusive

Read more
Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités par le zometa
Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités par le zometa

1 Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités

Read more

Sign up to our newsletter for the latest news

© Copyright 2013 - 2019 DOKUMENONLINE.COM All rights reserved.